cafoutch  > Disques > Blues - Rock  > 24-7 SPYZ

24-7 SPYZ

Blues - Rock Twitter Facebook Google +

6

[Enemy]

Après Temporarily Disconnected sorti en 1995, 6 est la nouvelle étape d’une carrière par bien des cotés exemplaires. En effet, depuis la fin des années 80, 24-7 Spyz dispense son black-rock intelligent dans l’ombre des très charismatiques Living Colour et les fausses notes ont été rares. Une bonne poignée d’albums pour une musique aux influences très diverses : heavy métal bien sûr, mais aussi – racines culturelles obligent – funk, soul et parfois même reggae et ska. Une musique qui, au fil des années, s’est de plus en plus orientée vers le trash, comme le montre ce nouvel album.
La formation adoptée ici est celle du power-trio et présente sans doute un attrait sonore plus commercialisable que celui du quatuor originel – même si les disques de 24-7 Spyz sont aujourd’hui produits et distribués par un courageux petit label : Enemy (Jean-Paul Bourelly, Defunkt, Liquid Hips...).
6 contient dix-sept nouvelles compositions dont la plupart est due à la plume de Jimi Hazel, guitariste, chanteur et leader du groupe. Dix-sept morceaux le plus souvent impitoyablement découpés à coup de tronçonneuse, alternant silences et gigantesques murs de sons. Dès les premières mesures, le rouleau compresseur 24-7 Spyz est lancé et ne s’arrête que 70 minutes plus tard, marquant tout de même une petite pose en milieu de parcours le temps de trois ou quatre chansons à la personnalité plus soul. Un véritable torrent de lave en fusion, donc, qui broie sur son passage la quasi totalité de la production heavy-trash actuelle. Attention la claque !


Grandmaster DJ X (Scratch n°2 / 1996)