cafoutch  > Disques > Hip Hop  > DREAM WARRIORS

DREAM WARRIORS

Hip Hop Twitter Facebook Google +

The Master Plan

[EMI]

Les Dream Warriors, c’est des victimes directes du bizness de la musique d’aujourd’hui. C’est peut-être pas les seuls, j’suis d’accord, mais vu que j’ai l’occasion de parler de leur cas, je vais pas m’en priver. Alors, que je vous explique. En 1991, le groupe casse la baraque avec son premier album And Now The Legacy Begins, et plus particulièrement avec son titre My Definition Of A Boombastic Jazz Style, le premier classique représentant d’une fusion entre hip-hop et jazz. Le succès est phénoménal. Nombreux ont été les suiveurs, bien sûr, et le hip-hop & jazz, c’est vite devenu une industrie à part entière. Puis les années ont passé et, en 1994, alors que plus personne ne les attend, les Dream Warriors réapparaissent, augmentés de deux nouveaux membres, et signent un deuxième album assez exceptionnel : Subliminal Simulation. Le disque se fait quasiment ignorer par les médias musicaux. Pourquoi une telle injustice ? "Ouah, le hip-hop & jazz, ras le bol, alors qu’est-ce qu’ils viennent encore nous emmerder, ceux-là ? Allez, cassez-vous, on veut plus de vous, votre produit il est plus vendable recyclez-vous dans le porte à porte ! ". J’exagère, mais à peine. Aujourd’hui, les Dream Warriors reviennent et, surprise, ils ont mis un poil de daube dans leur hip-hop. Serait-ce la conséquence de l’insuccès de leur album précédent ? Mais bon, quand je dis un poil de daube, c’est juste un poil, y a pas de quoi s’alarmer. The Master Plan est un bon disque, je vous rassure... un cran en dessous du Subliminal Simulation tout de même. Plusieurs morceaux ont été enregistrés en Jamaïque en collaboration avec des producteurs et des deejays locaux et le résultat surprend. Beenie Man apparait ainsi sur Sound Clash, un titre qui s’est vu remixé pour l’occasion par Sly Dunbar. Une bombe, je vous dis que ça ! A part ça, les Dream Warriors sont restés fidèles à eux-mêmes : leur rap est toujours aussi décontracté et sa préparation n’a pas changé : samples soul et jazzy, avec toujours cette recherche de nouveauté dans la programmation des beats. Enfin, quoi, ça reste cool, dans l’ensemble. The Master Plan, ou l’antithèse du gangsta rap.


Global Z